fbpx

L’effet d’une manipulation et de la massothérapie par rapport à la massothérapie seule chez les personnes souffrant de maux de tête de type tensionnel

Les techniques de manipulation en kinésithérapie ont montré des résultats prometteurs pour le soulagement des céphalées de type tensionnel, mais les études antérieures n’avaient pas de groupe témoin ou souffraient d’une mauvaise qualité méthodologique.

L’objectif de cette étude était de comparer l’effet de la manipulation vertébrale combinée au massage par opposition au massage seul sur la mobilité de la colonne cervicale, la fréquence et l’intensité des céphalées, de même que le niveau d’incapacité pour les patients souffrant de céphalée de tension.

Il s’agissait d’un essai clinique randomisé contrôlé, à simple insu, mené en clinique universitaire auprès de 105 sujets souffrant de maux de tête de type tensionnel.

Les participants ont été divisés en deux groupes : 1) manipulation et massage ; 2) massage seulement (contrôle).

Quatre séances de traitement ont été appliquées sur une période de quatre semaines.

L’inventaire d’incapacité des céphalées (Headeache Disability Inventory – HDI) et l’amplitude de mouvements des cervicales hautes et le mouvement cervical global ont été évalués au départ, puis immédiatement après l’intervention et lors d’un suivi, huit semaines après l’intervention.

Le résultat a montré que les deux groupes ont démontré une amélioration importante (ƒ=1.22) de leurs scores d’inventaire d’incapacité des céphalées. Ceux qui ont reçu de la manipulation ont rapporté une réduction moyenne (ƒ=0.33) de la fréquence des céphalées sur tous les points de données (p<0.05) comparativement au groupe témoin.

Les deux groupes ont montré un effet intra-sujet important pour l’extension des cervicales hautes (ƒ=0.62), un effet moyen pour l’extension cervicale (ƒ=0.39) et des effets importants pour la flexion des hautes cervicales (ƒ=1.00) et cervicales (ƒ=0.27). L’ajout de la manipulation a entraîné des gains plus importants dans l’amplitude des mouvements de flexion des cervicales hautes, et cette différence est demeurée stable lors du suivi.

Dans cette étude randomisée et contrôlée, les résultats globaux pour l’ensemble de l’échantillon ont montré l’efficacité dérivée de l’application d’un traitement axé sur la région sous-occipitale et cervicale.

Les résultats étaient positifs lorsque le traitement consistait en un massage des tissus mous, mais l’effet était plus important lorsque la manipulation de la colonne vertébrale était incluse. Ces résultats confirment l’hypothèse et les objectifs visés.

Le traitement incluant la manipulation a été plus efficace pour augmenter la mobilité de la région cervicale supérieure (flexion et extension).

Cependant, après contrôle statistique d’une possible variation systémique (corrélation) entre la mobilité cervicale et cervicale supérieure, seules les différences entre les flexions des régions cervicale et cervicale supérieure sont demeurées significatives.

Plus précisément, l’ajout de la technique de manipulation par le kinésithérapeute a été plus efficace pour améliorer la flexion des cervicales supérieures et cervicales, mais il n’y avait pas de différence statistiquement significative dans l’efficacité du traitement pour l’extension des cervicales supérieures ou cervicales.

D’autre part, les mêmes contrôles statistiques ont été effectués pour toutes les dimensions de l’Inventaire d’incapacité des céphalées, les scores après traitement ont montré que le traitement manipulatif combiné au massage était plus efficace que le massage isolé.

Cette étude confirme l’efficacité dérivée de l’application d’un traitement centré sur la région cervicale supérieure pour les céphalées de tension

Les deux interventions, le massage seul ou le massage combiné à la manipulation, ont donné des résultats positifs pour le soulagement des maux de tête.

Cependant, l’ajout de la manipulation a été plus efficace pour améliorer l’amplitude des mouvements de flexion des cervicales supérieures et cervicales.

De plus, l’ajout de la manipulation a été plus efficace que le massage seul pour réduire l’impact du mal de tête sur les quatre sous-dimensions de l’inventaire d’incapacité des céphalées.

PLUS D'ARTICLES SUR LA KINÉSITHÉRAPIE

EN SAVOIR PLUS

Inscription à notre formation sur les douleurs cervicales

Auteurs : Gemma V. ESPÍ-LÓPEZ, ROSARIO ZURRIAGA-LLORENS, LUCAS MONZANI, DEBORAH FALLA
PMID: 26989818

Deborah FALLA : https://www.forms-reunion.com/formateurs/deborah-falla/

FORMATIONS

Besoin d'information ?

Merci de nous contacter pour toute demande d’inscription, questions, ou informations complémentaires.

Twitter

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes les actualités du centre !

Merci pour votre inscription ! Restez à l'écoute ;)