fbpx

Précision diagnostique du Slump test pour l’identification de la douleur neuropathique dans le membre inférieur

Selon l’Association internationale pour l’étude de la douleur (IASP), la cause d’une douleur neuropathique est une lésion ou une maladie du système somatosensoriel (Jensen et al 2011).

Étant donné que la prise en charge et le pronostic de la lombalgie chronique sont différents chez les patients souffrants ou non de douleurs neuropathiques, il est crucial de disposer de tests diagnostiques sensibles et spécifiques pour identifier les implications possibles du système neural.

Le test SLUMP est un outil d’évaluation adéquat, un test neurodynamique, qui est fréquemment utilisé dans la pratique clinique. http://www.piriforme.fr/bdd/orthopedie/lombaire/slump

L’objectif principal de cette étude est de déterminer la précision du SLUMP test par rapport à un examen neurosensoriel standardisé dans une population avec et sans douleur neuropathique.

Cette évaluation de l’exactitude diagnostique du test SLUMP pour la douleur neuropathique a été réalisée grâce à des personnes souffrant d’une lombalgie chronique faible à modérée pour également déterminer si l’exactitude du test SLUMP s’améliore en ajoutant des descripteurs de douleur anatomiques ou qualitatifs.

21 sujets atteints de lombalgie ont subi un test neurosensoriel au moyen d’un formulaire d’évaluation standardisé pour détecter la douleur neuropathique (Bennett et al 2001, Bouhassira et al 2004, Cruccu et al 2009).

Le SLUMP test a montré une sensibilité élevée (0,91, valeur prédictive positive 0,77) et une spécificité modérée (0,70, valeur prédictive négative 0,88) dans le diagnostic de la douleur neuropathique comparativement au test neurosensoriel.

Si le sujet avait une douleur distale au genou, cela diminuait la sensibilité (0,55) mais augmentait la spécificité (1,00) de la manœuvre.

Le test SLUMP s’est révélé très sensible pour ce qui est de l’identification de la douleur neuropathique au sein de l’échantillon de l’étude.

L’ajout d’un critère de localisation de la douleur a amélioré la spécificité. La combinaison des résultats diagnostiques a été très efficace pour identifier tous ceux qui n’avaient pas de douleur neuropathique et la moitié de ceux qui en avaient.

Les limites découlent du petit et étroit spectre de participants atteints de lombalgie/sciatique échantillonnés dans le cadre de l’étude qui empêchent l’application des résultats à une population plus large.

Pour aller plus loin une analyse critique de cette étude a été effectuée par Michaela Neubauer 

PLUS D'ARTICLES SUR LA KINÉSITHÉRAPIE

EN SAVOIR PLUS

Inscription à notre formation de Maitland Concept

Auteur : Urban LM, Mac Neil BJ (2015)

Lien direct article : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26107044
PMID: 26107044

DOI: 10.2519/jospt.2015.5414

FORMATIONS

Besoin d'information ?

Merci de nous contacter pour toute demande d’inscription, questions, ou informations complémentaires.

Twitter

Newsletter

Inscrivez-vous et recevez toutes les actualités du centre !

Merci pour votre inscription ! Restez à l'écoute ;)