fbpx
Formations kinésithérapie sport Logo Form's Réunion

Une formation vous intéresse ? Vous souhaitez un peu plus d’informations ?
Notre équipe se tient à votre disposition pour répondre à toutes vos questions et vous faire découvrir notre organisme de formation.

formations@forms-reunion.com | Tél.: 06 92 82 53 66

Image Alt

Santé Tag

  /  Posts tagged "Santé"

L'albumen (le blanc de l'œuf) est principalement composé de protéines. Il contient des vitamines B mais aussi de l'avidine, une protéine qui peut se lier à certaines vitamines B, comme la biotine, et ainsi empêcher leur absorption. Heureusement, une partie importante de l'avidine est détruite par un chauffage prolongé (y compris la pasteurisation), ce qui permet d'atténuer la perte de nutriments.

Si vous avez passé beaucoup de temps à parcourir des sites Web populaires sur l'alimentation, il y a de fortes chances que vous ayez lu des articles sur les nombreux bienfaits du jus de citron ou de l'eau citronné. Ces dernières années, l'eau citronnée est passée d'une simple préférence gustative à une tendance santé grâce à une variété de personnalités, de médecins célèbres et de régimes à la mode.

Le super-aliment est un mot à la mode que vous avez probablement vu sur les blogs santé, au supermarché et chez des amis bien intentionnés. Et chaque année, il y en a un nouveau à la mode ! Qu'il s'agisse d'un fruit rare d’Amazonie ou d'une graine qui guérit toutes les maladies connues de l'homme, la plupart des super-aliments se basent sur un battage médiatique, et non sur des preuves de bienfaits réels pour la santé. Ainsi, bien qu'il n'existe pas de "super-aliments", nous avons dressé une liste restreinte de quatre aliments pour lesquelles il existe des preuves substantielles.

C’est l’exercice qui compte ou le patient ? Donnez du sens à l'exercice et au mouvement. Donner du sens est un terme qui est beaucoup utilisé dans la rééducation, mais qui donne toujours la sensation d’être un mot à la mode plutôt que d’un terme bien défini.

Comprendre la douleur pour mieux la traiter, offrir une prise en charge sur-mesure à chaque patient, prendre en compte son ressenti de la douleur… voilà quelques exigences dont la bonne réalisation est indispensable pour chaque praticien. Les outils cliniques ne manquent pas pour permettre aux patients de mieux cerner leurs symptômes. En la matière, il n’existe pas de solution simple, toute trouvée. La gestion de la douleur est le fruit d’un traitement multimodal et pluridisciplinaire. L’approche biopsychosociale est l’un des outils cliniques majeurs pour traiter la douleur.

L’approche Mulligan, imaginée par le physiothérapeute Brian Mulligan (dont elle porte aujourd’hui le nom), repose sur une manipulation permettant d’accroître l’amplitude articulaire, tout en diminuant la douleur ressentie par le patient. Les principes fondamentaux du concept Mulligan reposent sur deux acronymes : PILL et CROCKS ! PILL pour Paint Free, Instant, Long et Lasting, en français, sans douleur, instantané, long et durable. CROCKS pour Contraindication, Repetition, Overpressure, Co-opération, Knowledge et Sustain and sens, en français, contre-indications, répétition, surpression, coopération, connaissance et maintenir et sentir.

Les échelles d’évaluation de la douleur EVA, EVN, EVS et EVR sont des échelles d’auto-évaluation, au patient lui-même. Elles se limitent à l’évaluation de l’intensité de la douleur. Les résultats obtenus diffèrent des autres échelles d’évaluation, notamment comportementales, plus complètes. De part cette principale différence, découlent 2 points à relever.

Un grand nombre de thérapeutes reçoivent des patients souffrants de l’épaule dans leurs cabinets. Leurs approches bienveillantes s’assurent de ne pas être délétères en première intention. Pour orienter leurs prises en charge, beaucoup d’entre eux se remémorent les cours d’anatomie ou l’on parlait de 5 articulations avec des vraies et des fausses. Dans ces mêmes cours, la parole des enseignants était considérée la plupart du temps comme l’unique référence des étudiants : la vérité absolue ! L’enseignant démontrait que lors du mouvement, il existe différents centres instantanés de rotation qui modifient leurs trajectoires pendant l’élévation du bras, sans compter les facéties de la scapula, ou bien encore le rôle de l’acromion dans les douleurs d’épaule.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer